bécasse


bécasse

bécasse [ bekas ] n. f.
XIIe; de bec
1Oiseau échassier migrateur au long bec (charadriiformes), à chair très estimée.
2Fig. et fam. Sotte, nigaude. Quelle bécasse ! Adj. Elle est un peu bécasse.

bécasse nom féminin (de bec) Oiseau au long bec et aux pattes courtes, dont les déplacements quotidiens entre bois et prairie constituent la passée et dont l'appel sexuel est la croule. (La bécasse est protégée.) Autre nom du courlis et de l'huîtrier. Familier. Femme peu intelligente. ● bécasse (citations) nom féminin (de bec) Léon-Paul Fargue Paris 1876-Paris 1947 Il faut que chaque mot qui tombe soit le fruit bien mûr de la succulence intérieure, la goutte qui glisse du bec de la bécasse à point. Sous la lampe Gallimardbécasse (expressions) nom féminin (de bec) Bécasse de mer, poisson des eaux marines chaudes, au rostre allongé, muni d'une forte épine en avant du dos. ● bécasse (synonymes) nom féminin (de bec) Familier. Femme peu intelligente.
Synonymes :
- bécassine (familier)
- cruche (familier)
- dinde (familier)
- gourde (familier)
- oie
Bécasse de mer
Synonymes :

bécasse
n. f.
d1./d Oiseau charadriiforme (genre Scolopax) migrateur qui hiverne en Inde et en Afrique, à plumage brun-roux, haut sur pattes (30 cm env.), dont le très long bec lui sert à sonder la vase.
|| Par anal. Bécasse de mer: nom vulg. du Centriscus, poisson à long rostre.
d2./d Fig., Fam. Femme peu intelligente.

⇒BÉCASSE, subst. fém.
A.— 1. Oiseau migrateur de la famille des échassiers, caractérisé par son long bec, d'une taille comparable à celle de la perdrix, et constituant un gibier estimé. Chasser la bécasse; un salmis de bécasses; le passage, la passée [des bécasses] (ROB.); la passe aux bécasses :
1. La bécasse est un oiseau de crépuscule. La pleine lumière, le jour éclatant, ivresse du monde, l'importune et la blesse.
PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p. 203.
SYNT. (désignant divers oiseaux à long bec). Bécasse de mer. Nom vulgaire de l'huîtrier et du courlis (LITTRÉ, Lar. 19e, Lar. 20e). Bécasse huppée (GUÉRIN 1892). Bécasse d'arbre, bécasse perchante. ,,Nom vulgaire de la huppe`` (DG).
Loc. fig. Brider la bécasse. ,,La prendre dans un lacs`` (Lar. Lang. fr.); au fig. ,,engager adroitement quelqu'un de telle sorte, qu'il ne puisse plus s'en dédire; l'attraper, le tromper``(Ac. 1835, 1878). ,,La bécasse est bridée`` (Ac. 1835, 1878). Aile de perdrix et cuisse de bécasse. ,,Se dit pour exprimer que ce sont les meilleurs morceaux de ces oiseaux`` (BESCH. 1845). Tendre le sac aux bécasses. ,,Tendre un piège, attraper, séduire`` (BESCH. 1845). Sourd comme une bécasse. ,,Excessivement sourd`` (Lar. 19e, Lar. 20e).
2. HÉRALD. ,,Oiseau de passage, que l'on rencontre en quelques armoiries et que l'on distingue à son long bec`` (GRANDM. 1852).
3. Au fig., fam. Femme stupide ou d'aspect ridicule. Grande, petite bécasse. Synon. dinde, oie :
2. Une élection académique ne produisait aucun effet sur Charles ni « monsieur Chantepie », alors qu'elle met en rumeur, à Paris, une cinquantaine de perruches, de perroquets, de merles et de bécasses, et qu'elle ébouriffe leur volière.
L. DAUDET, Salons et journaux, 1917, p. 253.
Emploi adj. Cf. ROB. Suppl. 1970 :
3. On n'est pas plus grue, plus bécasse que cette femme de talent. Elle jabote d'une manière imbécile sur un tas de choses, qu'elle connaît par ouï-dire, dans un parlage coupé, à tout moment, de petits gloussements mélancoliques...
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1872, p. 906.
Rem. On rencontre dans la docum. bécasserie, subst. fém., néol. d'aut. Niaiserie, imbécillité. La bécasserie de la chère femme (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1874, p. 1002).
B.— [P. anal. de forme]
1. ,,Nom vulgaire des poissons des genres centrisque, scombrésoce et espadon, à cause du prolongement de leur bouche en forme de bec de bécasse`` (Lar. 19e). Bécasse de mer. ,,Nom vulgaire de la bécune`` (Lar. 19e). ,,Nom marchand de diverses coquilles, prolongées à leur base en un long canal offrant une ressemblance grossière avec la tête d'une bécasse; telles sont la tête de bécasse, la bécasse à ramage, la bécasse généreuse et la bécasse à courte-épine`` (BESCH. 1845). quelques bécasses épineuses, assez bien conservées, que nous ajoutâmes à la collection de nos coquilles. (Voyage de La Pérouse, t. 2, 1797, p. 336). ,,Le lepte bécasse, espèce du genre lepte, insectes diptères`` (LITTRÉ).
2. TECHNOL. ,,Outil dont les vanniers font usage pour enverger les vans et les hottes`` (CHESN. 1857). ,,Sonde de fer, au moyen de laquelle on mesure la descente de la charge dans les hauts fourneaux`` (Lar. 19e).
PRONONC. ET ORTH. :[bekas]. Pour FÉR. 1768 ce mot ,,et ses composés doivent s'écrire avec deux cc, mais on n'en prononce qu'un``. Ac. Compl. 1842 enregistre encore la vieille forme béquasse.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. a) Fin XIIe-début XIIIe s. ornith. « oiseau migrateur » (LAMBERT LE TORT, A. DE BERNAY, Alexandre, éd. H. Michelant, p. 293, 5, Stuttgart, 1846 : Bleu sont et piés ont vert et bies comme bécasse, Et creste comme cols); 1575 la bécasse est bridée « le tour est joué » (BRANTÔME, Couronnels françois — V, 348 — dans HUG.); av. 1510 beccasse terme d'injure de femme (COQUILLART, Enqueste d'entre la Simple et la Rusée, éd. Ch. d'Héricault, Paris, 1857, t. 2, p. 117 : Guillemette Porte cuirache, Ragonde Michelon beccasse, Regnauldine la Rondelette); av. 1696 fam. « personne crédule, peu intelligente » (Mme de Sévigné dans Lar. 19e : Madame de Nesle est accouchée d'un fils; je ne sais si cette bécasse en est bien aise); b) 1606 p. ext. Becasse de mer « pie de mer » (NICOT); c) 1611 p. anal. ichtyol. beccasse de mer (COTGR.); 1752 conchyologie (Trév.); 2. 1680 technol. (vannerie) (RICH.); 1806 métall. (LELIVEC, Statistique ... du dépt de Mont-Blanc in J. des mines, n° 120, p. 441 dans QUEM.).
Dér. de bec (la bécasse ayant un long bec); suff. -asse.
STAT. — Fréq. abs. littér. :133.
BBG. — KEMNA 1901, p. 119.

bécasse [bekas] n. f.
ÉTYM. XIIe; de bec, et -asse.
1 Oiseau échassier migrateur au long bec (Scolopacidés). || La passée des bécasses, le soir. || La croule (cit.) des bécasses, à la saison des amours. || La chair de la bécasse est très estimée. || Chasser la bécasse.
1 Demeurez au logis, ou changez de climat :
Imitez le canard, la grue, et la bécasse.
La Fontaine, Fables, I, 8.
2 C'était une bécasse arrivée la nuit; elle montait en battant les branches et se glissait entre les rameaux des grands arbres nus (…)
E. Fromentin, Dominique, III.
Loc. Brider la bécasse, la prendre dans un piège.Fig., vx. Faire tomber qqn dans un piège, le duper.
(1606). (Qualifié; désignant d'autres oiseaux). || Bécasse de mer. Courlis, huîtrier.
tableau Noms d'oiseaux.
(1611). Par anal. || Bécasse de mer : poisson osseux au museau tubulaire allongé. Bécune.
2 (Déb. XVIe). Fig., fam. Femme sotte. || C'est une bécasse, une dinde. Bécassine.
Adj. (Surtout en parlant d'une femme). Niais, niaise. Bécasseau.
3 (…) il arrivait qu'Elstir passait des journées entières avec telle femme qu'à tort ou à raison Mme Verdurin trouvait bécasse.
Proust, Àla recherche du temps perdu, Pl., t. II, p. 940.
DÉR. Bécasseau, bécassier, bécassine, bécasson.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Becasse — Bécasse Bécasses …   Wikipédia en Français

  • bécasse — BÉCASSE. s. f. Oiseau de passage, qui a le bec fort long. Tuer une bécasse. Faire un salmis de bécasses. Un pâté de bécasses. [b]f♛/b] On dit figurém. et proverbialement, La bécasse est bridée, Quand quelqu un s est laissé surprendre à une… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • becasse — Becasse. s. f. Oiseau qui a le bec fort long. On dit fig. & prov. La becasse est bridée, Quand une personne s est laissé surprendre à une tromperie qu on luy avoit preparée …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Becasse [1] — Becasse (fr.), 1) so v.w. Waldschnepfe; 2) so v.w. Schnepfenfisch …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Becasse [2] — Becasse (Schiffsb.), so v.w. Barcasse …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Bécasse — Bécasses …   Wikipédia en Français

  • bécasse — (bé ka s ) s. f. 1°   Nom d un oiseau de passage, marqueté de gris, qui a le bec fort long, et qui fréquente les bois et les marais ; le temps de son passage est l hiver.    Familièrement. •   La mère des Mailly, que son long nez faisait appeler… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BÉCASSE — s. f. Oiseau de passage qui a le bec fort long, et qui est bon à manger. Tuer une bécasse. Faire un salmis de bécasses. Bécasses rôties. Pâté de bécasses. Prov. et fig., Brider la bécasse, Engager adroitement quelqu un de telle sorte, qu il ne… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BÉCASSE — n. f. Oiseau de passage de l’ordre des échassiers, qui a le bec fort long. Tuer une bécasse. Faire un salmis de bécasses. Bécasses rôties. Pâté de bécasses. Fig. et fam., C’est une bécasse, C’est une femme sans esprit …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • becasse — bākȧs noun ( s) Etymology: French bécasse, from Old French becaz, from bec beak more at beak : woodcock 1a * * * bécasse /bā käsˈ/ (French) noun A woodcock …   Useful english dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.